Homeaux Sources de la Drôme
Luc en Diois

portail‹ Pays Diois
Luc en Diois > Accueil > Portail > Découvrir > Culture > Les Sites à Visiter
 Retour

Visitez Luc autrefois

Le cheminement en images

 

Il s’agit d’un parcours de visite du village, ponctué de 46 panneaux illustrés de documents photographiques (essentiellement des cartes postales). On peut mieux suivre le parcours en s’appuyant sur des informations fournies sur un livret "papier" ou par la lecture de commentaires sur notre site, accessibles par QR Codes.

En comparant le contenu du panneau et la vue actuelle, on voit les changements intervenus depuis la photographie de l'époque...

 

Livret en vente 1.20€ à l'Office deTourisme.

Ce qu'il reste du passé

A la recherche d'indices historiques...

 

Un autre parcours sillonnant la première capitale du peuple gallo-romain des Voconces. Départ à l'Office de Tourisme, guide en main !

 

Téléchargeable ci-après ou intégré à notre magazine disponible sur simple demande à l'Office de Tourisme.

La Collection de l’Abbé Froment

Exposition de fossiles

 

Sur les traces de l’Abbé Froment, cette exposition vous invite à découvrir le mystère des fossiles, lorsque le pays Diois était encore sous la mer...


Un personnage, ce Louis Froment, vous diront les habitants de Luc-en-Diois. Prêtre de la paroisse de 1956 à 1994, cet érudit s’intéresse à l’histoire et à la toponymie locales, mais aussi à la paléontologie et à la géologie, ses domaines de prédilections. Collectionneur rigoureux et passionné, il a récolté plus de 4500 fossiles tout au long de sa vie, dont une sélection vous est  présentée à la Mairie de Luc-en-Diois.


A votre tour, partez « sur le terrain » pour une leçon grandeur nature.

Musée de la Bourrellerie

Tous les outils sont là, on pourrait croire qu’un cheval se cache dans l’arrière boutique et que Max Rolland vient de s’absenter un instant pour faire une course. Bourreliers de père en fils, les Rolland ont exercé leur métier à Luc-en-Diois de 1860 à 1952. Quatre générations ont ainsi fabriqué et réparé les harnais de travail, destinés aux chevaux et aux mulets du Haut-Diois. Max, dernier bourrelier du village, a fermé son atelier lorsque le tracteur a massivement remplacé les bêtes de trait....

L’atelier du bourrelier dans son jus, petit bijou unique en son genre.